[mailto:jc@lermant.fr]
[mailto:jc@lermant.fr]
[./jc2pag.html]
[./jc4pag.html]
Mes pages sont organisées autour de deux thèmes: Mes convictions C’est un plaidoyer pour le “libéral - socialisme” (libéral pour créer la richesse et social pour la partager) qui fonctionne si bien ailleurs mais qui est curieusement “politiquement incorrect” chez nous. Devant l’indigence du débat politique, il m’a semblé utile de dénoncer l’égoïsme, voire la lâcheté, des partis et organisations sensés nous représenter et qui nous vendent du rêve en tirant des traites sur les générations futures. Après un préambule, où je “plante le décor”, je commente des faits d’actualité ou de société à partir d’articles dont les auteurs, qu’ils soient journalistes ou écrivains, étiquetés de “droite” ou de gauche”, partagent ces convictions et les expriment avec talent. N’ayant aucun parti pris (au deux sens du terme car je ne me retrouve dans aucun parti !), je m’efforce de rester factuel et pragmatique pour substituer au débat idéologique celui des idées, et combattre le populisme par la pédagogie. Cela s’adresse à tous ceux qui refusent le dogme de la pensée unique qui stérilise la pensée politique française et fossilise la vie sociale ou économique. Cela s’adresse à tous ceux qui souhaitent penser par eux-mêmes et agir pour leurs enfants. Même s’ils doivent être qualifiés d’ultra ... Récréations Mathématiques On reste marqué par ses années de taupe et, en scientifique convaincu, j’ai toujours aimé modéliser et résoudre des “petits problèmes”. Peut être est-ce parce que, contrairement aux sciences humaines, l’approche scientifique permet, par la démonstration, d’atteindre des vérités communes et indiscutables: il peut exister plusieurs méthodes pour parvenir au résultat mais ce dernier est unique et irréfutable. Un “rééquilibrage” salutaire et rassurant par rapport au sujet précédent ! D’ailleurs, les Grecs l’avaient bien compris et leur philosophie, qui n’était autre qu’une réflexion à caractère rationnel - et donc scientifique - sur la nature, l’homme et la société, fut reprise à la Renaissance après des siècles d’obscurantisme religieux, pour fonder la pensée moderne en y ajoutant la validation par l’expérience. Quand je subis le discours des hommes publics, basé sur des arguments spécieux et jamais validés - et pour cause, puisqu’ils ne sont plus là pour en constater les résultats - je me demande si nous ne retombons pas, en France, dans l’obscurantisme ... politique ! Bon, arrêtons là cette digression et revenons à nos moutons et à nos certitudes ... mathématiques: Certains de ces problèmes sont issus de la vie courante, d’autres sont de pures constructions intellectuelles mais tous ont, je pense, un côté ludique car ils sont très simples à appréhender mais pas si évidents à résoudre. De fait, la plupart demande un niveau de classe prépa. Les énoncés en sont brefs car je pense que la partie la plus intéressante est la modélisation - c’est à dire, la conception - et c’est là que j’ai passé le plus de temps. Le reste - la démonstration - n’est que cheminement déductif et technique calculatoire d’autant plus simples que le modèle a été bien bâti ou le problème bien posé. On pourrait d’ailleurs parfaitement appliquer aux mathématiques ces vers de N. Boileau: “Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement Et les mots pour le dire, arrivent aisément.” Enfin, je dois avouer que j’éprouve un certain plaisir à réutiliser des concepts, des méthodes et des techniques sur lesquelles j’ai passé des années d’études, pour ne jamais plus les utiliser ensuite dans ma vie professionnelle: à part les quatre opérations, c’est bien tout ce que le métier de logisticien demande. Un peu frustrant non ? Pour y remédier, je vous invite donc à vous replonger dans l’univers des mathématiques non plus par nécessité mais par plaisir !
[./jc2pag.html]
Mes convictions
[./jc4pag.html]
Récréations mathématiques
Sommaire
[Web Creator] [LMSOFT]